Scais-tu que c'est de vivre ? autant comme passer
Un chemin tortueus, ore le pié te casse,
Le genou s'afoiblist, le mouvement se lasse
Et la soif vient le teint de ta levre effacer.
 


Ce site est encore en construction. Merci de nous excuser pour ces désagréments.

En construction !
Haut de pageRapporter un problème sur la page en coursImprimer la page en coursNous écrire